Voyage aux chutes d’Iguazu

La plus grande merveille naturelle d’Amérique du Sud ? Les chutes d’Iguazu (ou Iguaçu en portugais), classées au Patrimoine Mondial de l’Humanité, sont en tout cas les plus spectaculaires. Une légende raconte que lorsque la femme du président Roosevelt, Eleanor, se rendit aux chutes d’Iguazu, sa réaction fut la suivante : « Pauvre Niagara ! ».

À la frontière entre le Brésil et l’Argentine, elles sont hautes de 80 mètres et s’étendent sur 2700 mètres. À titre de comparaison, en Amérique du Nord, les chutes du Niagara ne font « que » 51 mètres de hauteur. Iguazu se compose de 275 cascades qui déversent chaque seconde 6 millions de litres d’eau… La palme du plus important volume d’eau revient donc aux chutes d’Iguazu, devant celles du Niagara et de Victoria, en Afrique australe.

Sur quels sites les observer ? Comment ? Et à quelle période ? Nous partons maintenant entre le Brésil et l’Argentine pour y répondre.

 iguazu-falls

Iguazu, côté Brésil ou Argentine ?

Rejoindre les chutes d’Iguazu est assez facile que vous veniez de Buenos Aires, en Argentine, ou de Curitiba au Brésil. Dans ce dernier pays, l’aéroport Foz de Iguaçu est situé à seulement 30 kilomètres de ce site merveilleux. De nombreuses excursions en direction des chutes partent depuis cette ville. C’est donc depuis le Brésil que nous vous conseillons de commencer.

Au départ de Curitiba, il est possible de se rendre à Foz de Iguaçu en avion ou encore en bus. La ville est assez proche du site. C’est également du côté brésilien que se trouve la Garganta do Diabo, traduit par gorge du diable. Le débit de l’eau est le plus élevé à cet endroit. Prévoyez un bon imperméable ! La brume est aussi, vous l’aurez deviné, très dense… Pour les voyageurs à la recherche de sensations fortes, des circuits en 4×4 à travers la jungle sont organisés et des croisières en zodiac permettent aux plus téméraires de se rapprocher à proximité des gorges du diable.

Pour faire le plein de nature, nous vous conseillons de vous rendre ensuite côté argentin. Au départ de Buenos Aires, il est très facile de rejoindre Puerto Iguaçu en bus. Cette ville se situe à 30 minutes du parc national. Certes les chutes représentent la principale attraction de la région. Il serait toutefois dommage de ne pas profiter de la nature extraordinaire qui environne la merveille. 80 % de jungle recouvre le parc National Iguaçu sur 67 000 hectares. Et 400 espèces d’oiseaux sont à observer parmi plus de 2000 espèces de plantes. D’ailleurs, des coatis qui peuplent la zone risquent de faire de l’œil à votre casse-croûte… Sachez aussi que les chutes sont également connues pour leur grande concentration de papillons.

Le coati d'Amérique du Sud

Amateurs de paysages spectaculaires, de faune et de flore, les chutes d’Iguazu ont plus d’un argument pour vous séduire. Mais quelle est la meilleure période pour partir ? Cela dépend, bien sûr de vos attentes.

Quand partir et pour quoi faire ?

Les chutes d’Iguazu peuvent être appréciées toute l’année mais la période où le volume d’eau est le plus important se trouve en été. Ce débit d’eau entraîne, durant cette saison, de fortes brumes, qui gêneront les amateurs de photos. La période est toutefois idéale pour ceux qui souhaitent s’adonner aux joies du rafting.

Le climat aux abords des chutes d’Iguazu est humide et chaud. Les températures se situeront toujours entre 20 et 30 degrés environ. Cependant, deux saisons se distinguent, de mai à septembre, le temps est plutôt frais et sec tandis que d’octobre à mars les températures sont chaudes et l’air plus humide. Pour profiter pleinement des chutes, un départ entre le mois d’avril et septembre est conseillé.

Quant aux fans de trekking, deux itinéraires côté argentin offrent des points de vue spectaculaires à n’importe quelle période de l’année : un circuit qui permet un panorama de la partie inférieure et un autre de la partie supérieure des chutes. Le site est entièrement aménagé avec des escaliers, passerelles, et balcons qui offrent différents points de vue à couper le souffle. Vous n’échapperez pas aux éclaboussures !

Attention, si le niveau de l’eau est trop important, la passerelle accédant  aux gorges du diable est fermée et l’accès à l’île San Martin également. Si vous avez de la chance vous tomberez sur l’un des cinq soirs du mois où le parc reste ouvert une partie de la nuit, vous pourrez ainsi admirer le reflet de la lune dans les eaux tumultueuses d’Iguazu.

Et si ces expériences n’ont pas rassasié votre soif d’aventure, enfilez donc votre maillot de bain et  venez plonger dans la piscine naturelle formée au pied d’une mini chute côté argentin au bout du Sendero Mareco.

 

Le circuit Splendeurs d’Argentine offre la possibilité de venir découvrir, à votre tour, cette merveille naturelle. Des eaux déchainées des chutes d’Iguazu au glacier de Perito Moreno, l’Argentine vous réserve beaucoup de surprises.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...
Poster un Commentaire
wpDiscuz