Le lac Inle, trésor de la Birmanie

Cette semaine, zoom sur une destination de plus en plus populaire : la Birmanie (ou Myanmar). Ce pays d’Asie de 48 millions d’habitants abrite de nombreuses merveilles. Pour vous le démontrer, nous partons vers l’est du pays, dans la province de Shan. C’est là que vous trouverez le majestueux lac Inle.

Entouré de montagnes, il se démarque d’abord par son altitude. Perché à 884 mètres d’altitude, le lac s’étend sur une cinquantaine de kilomètres et sa superficie totale est de 12 000 hectares. Malgré ses dimensions impressionnantes, sa profondeur ne l’est pas tant. 2,10 mètres de profondeur moyenne en saison sèche.

Autre particularité : la place qu’il occupe dans la vie quotidienne de nombreux Birmans. Près de 70 000 Inthas (« fils de l’eau » en birman) vivent sur et autour du lac. Du romantisme de ses couchers de soleil à l’authenticité de ses marchés flottants, ce lieu a forcément une raison de vous plaire.

Avant de partir par vous-mêmes à la rencontre d’Inle, il est nécessaire de connaître certains points indispensables au bon déroulement de votre visite. À savoir : quand partir ? Que faire sur place ? Que mettre dans sa valise ?

Pecheur sur le lac Inle

Un lac au cœur du quotidien des Birmans

Véritable centre de la culture birmane, le lac Inle est particulièrement réputé à travers tout le pays pour ses festivals. La plus connu est le Regata festival et sa course de rameurs sur le lac au mois d’octobre. Si jamais vous passez à côté de cette période, pas de panique ! Au mois de novembre a lieu le festival des montgolfières de Taunggyi. Il est tout aussi impressionnant que le premier.

Comme partout en Birmanie, la religion bouddhiste est très présente dans la société. Dans les différents villages aux abords du lac, stuppas, temples et monastères raviront ainsi les plus grands en quête de découvertes. Les plus petits, quant à eux, pourront profiter des célèbres chats du monastère Nga Phe Chaung.

Vous pourrez apercevoir, sur le lac, des pêcheurs aux drôles de filets qui attendent calmement. Bien loin des pratiques de la pêche de masse,  les marins du lac Inle sont de fins équilibristes qui font avancer leur navigation en ramant avec la force d’une jambe. Une technique que vous ne verrez nulle part ailleurs.

Que faire au lac Inle ?

Vous l’aurez compris, l’activité principale au lac Inle, reste la promenade en pirogue. Cette croisière un peu spéciale vous fera découvrir les mille visages d’Inle. Au cours de votre traversée vous vous apercevrez que c’est toute une vie qui s’organise au fil de l’eau. Maisons sur pillotis, jardins et marchés flottants.

Ces derniers sont organisés une fois par semaine et offrent aux visiteurs une réelle immersion dans la culture birmane. A pied ou en pirogue, vous déambulerez devant les stands entre fleurs aux parfums envoutants et poissons séchés. Un véritable bonheur pour les sens !

Parmi les choses que vous ne verrez nulle part ailleurs, découvrez les jardins flottants ou kyunpaw. Non non, vous n’êtes pas un film de science-fiction mais bien en Birmanie ! Ces îles de verdure sont, à l’origine dues à l’accumulation pendant des milliers d’années de corail et d’herbes. Les Inthas les ont ensuite recouverts de boue et d’argile rendant les parcelles cultivables. Il est difficile de naviguer à certains endroits tant la végétation est luxuriante. Petit conseil, baissez la tête, vous éviterez ainsi les plants de tomates qui sont présents en abondance…..

Quels souvenirs pourrez-vous rapporter de votre séjour au lac Inle ? De l’artisanat, bien sûr ! Très présent autour du lac. Vous pourrez trouver différentes fabriques : bijoux en argent, cigares, tissus, ou encore ombrelles. Ils raviront certainement vos proches au retour de votre voyage…

Pirogue sur le lac Inle

Comment y accéder ?

L’accès au lac est possible par différents moyens de transports. Le bus est le plus utilisé. Depuis Yangoon, il vous faudra 12 heures pour arriver à destination et depuis Bagan : 8 heures. Pour les plus pressés, l’avion est bien sûr la meilleure des solutions. L’aéroport de Heho est situé à une trentaine de kilomètres de Nyangshwe, ville principale autour d’Inle. C’est de là que vous pourrez emprunter une pagode et partir à la découverte du lac. Les plus sportifs seront aussi servis. Des treks de 3 jours (sur 60 kilomètres) reliant Kalaw au lac sont organisés. Sachez aussi qu’un train assure la liaison entre Kalaw et Inle.

Pour ce qui est du climat, en règle générale, l’altitude garantit une certaine fraîcheur, même pendant la saison la plus chaude de février à mai. Les Anglais surnommait d’ailleurs la région du Shan la « Suisse birmane » en raison de son climat. Cependant, casquette et chapeau sont plus que conseillés. Gare aux coups de soleil donc ! Quant à la saison sèche, de novembre à février, les températures peuvent baisser jusqu’à 0°C la nuit. C’est, cependant, la meilleure période pour venir en Birmanie. C’est à dire avant les grandes chaleurs et après la saison des pluies.

Côté hébergements : les voyageurs avides d’insolite seront comblés. Des hôtels et des restaurants sur pilotis vous garantissent une expérience unique.

Le lac Inle est donc une destination incontournable de la Birmanie. Unique et essentiel dans la vie quotidienne des Birmans, il serait dommage de passer à côté de cet endroit. Avec notre suggestion de circuit à personnaliser La Traversée du Myanmar, partez à la découverte des autres merveilles de la Birmanie : Bagan, Pindaya, Thanboddhay, ou encore  la pagode Shwedagon.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

wpDiscuz