Les migrations d’animaux en Afrique

L’Afrique est certainement l’endroit le plus propice pour observer le phénomène de migrations des animaux. Seulement voilà, difficile de s’y retrouver et de savoir quand partir… Les possibilités de safaris sont importantes. Lequel conviendra vraiment à vos attentes ? Certains préfèrent les félins, d’autres sont plutôt tournés sur l’ornithologie ou les reptiles.

Nous vous avons sélectionné les 5 plus belles migrations à voir au cours d’un voyage en Afrique. Quitte à faire vos bagages à la recherche d’exception, autant profiter des spectacles que nous offre la nature !

la migration des gnous en afrique

1. La Grande Migration en Tanzanie

Les migrations restent un thème capital pour la réalisation d’un safari : outre la diversité d’animaux, c’est le moment de l’année où les animaux se regroupent et migrent dans une même direction pour un spectacle époustouflant. Troupeaux, rassemblements et mouvements impressionnants vous offriront des moments uniques dans des cadres toujours plus remarquables. De manière générale, sachez que les migrations les plus importantes se font après la saison des pluies. Les pâturages sont en effet plus verts et attirent les herbivores… qui eux-mêmes attirent leurs prédateurs !

Considérée par les passionnés de safaris et les photographes de nature comme l’une des plus belles migrations, la « Grande Migration » se passe de décembre à mars. Vous pourrez observer ce phénomène dans le célèbre parc de Serengeti en Tanzanie.

Souvent associé au parc du Masai Mara, le Serengeti est l’un des plus célèbres parcs du monde grâce à la diversité d’espèces animales qu’il protège. Sur près de 15 000km², félins et herbivores évoluent, dans un décor époustouflant. Près de 2 millions de gnous, 300 000 zèbres et 400 000 gazelles envahissent les verts pâturages de ce parc. Les troupeaux comptent des petits pour l’émerveillement général : les zèbres verront le jour dès janvier alors qu’il faudra attendre février pour voir les bébés gnous. Qui dit troupeaux implique également la présence de grands prédateurs. Lions, guépards et hyènes traquent les troupeaux et vous permettent ainsi de profiter de la diversité faunique de l’Afrique.

La Tanzanie dispose d’une grande diversité d’hébergements, s’adaptant aux familles comme aux couples ! Chaque Lodge vous proposera leurs safaris atypiques : de la promenade en 4×4 nocturne aux survols du parc en avion privé.

2. Les éléphants du Botswana

migration des éléphants en afrique

Autre migration toute aussi impressionnante mais bien différente : celle du delta de l’Okavango.

C’est l’un des seuls deltas au monde à terminer dans les plaines et non dans la mer comme la majorité des embouchures fluviales. Le fleuve Okavango termine son cours dans le désert du Kalahari, créant ainsi une formation marécageuse et apporte ainsi au Botswana la quasi-totalité des réserves en eaux.

En vous rendant sur les lieux, vous constaterez une flore luxuriante avec près de 400 espèces d’oiseaux et une cinquantaine de variétés de grands mammifères. Le delta s’étend jusqu’à près de 16 000 km² où barbotent hippopotames, poissons et crocodiles. Ici, de nombreux animaux partent en quête de nourriture, grands prédateurs ou herbivores en troupeaux.

La migration des éléphants est certainement la plus spectaculaire pour nous. En effet, c’est au cours du mois de mai que près de 12 000 éléphants commencent leur migration jusqu’au Parc de Chobe, aux portes du delta. Vous ne trouverez pas plus grand refuge d’éléphants au monde !

Pour un safari d’exception, pourquoi ne pas combiner le Botswana avec son voisin limitrophe l’Afrique du Sud. Le Parc d’Addo préserve les éléphants de l’extinction et vous offre une occasion supplémentaire d’admirer ces impressionnants pachydermes.

3. Autour des lions en Afrique du Sud

Restons en Afrique du Sud… Ce pays est l’un des plus riches en flore et en faune. Parcs naturels et réserves y fluctuent, tout comme les possibilités de safaris !

Le parc le plus important reste indéniablement le Parc Kruger. Plus ancienne réserve naturelle d’Afrique du Sud, on y recense plus d’une centaine de mammifères évoluant en toute liberté, dont l’impressionnant Big Five.

Pour être sûr de les observer, prévoyez de partir de juillet à septembre dans le Parc Kruger ou la réserve privée de Sadi Sands. Si la saison est sèche, la visibilité est parfaite. Et, privilégiez l’aube ou le début de soirée pour espérer les voir près d’un point d’eau ou pourquoi pas, les voir chasser….

Pour un retour en enfance, c’est vers le parc d’Ukutula que nous vous conseillons de vous rendre. Tout près de Johannesburg, il permet une interaction totale avec des lionceaux. Calins, promenades et autres activités vous seront proposées avec une proximité inimaginable.

lion qui ouvre la gueule

4. La migration marine sur les côtes namibiennes

Parmi les sites naturels de la Nambie, le désert du Namib avec ses immenses dunes qui changent de couleurs avec le soleil est certainement l’un des plus spectaculaires… Et pourtant, elle n’en finit pas de nous surprendre.

Pour les safaris, vous n’aurez que l’embarras du choix. Nous pourrions vous parler du parc d’Etosha qui, outre sa faune variée et abondante en saison sèche, se pare de fleurs et de couleurs pour égayer la saison des pluies. Nous pourrions ainsi vous parler de la migration des zèbres, gnous et autres oryx, animal pourtant symbolique du pays, vers l’Ouest d’Okaukuejo ou bien de celles des éléphants vers le nord du Namutori. Celle qui nous a le plus impressionné chez Meltour, c’est inévitablement la migration marine.

La Namibie compte 1500 km de littoral côtier et presque autant de variétés marines. La raison ? Le plancton qui se plait dans la douceur des eaux du lagon et de la baie des Baleines, – ou Walvis Bay. Les littoraux accueillent flamants roses, pélicans, mouettes et autres oiseaux de mer en abondance, notamment sur Sandwich Harbour.

Plus en profondeur, on y trouve des dauphins, requins et bien évidemment par des baleines. Relativement rares, vous aurez la chance de les voir en décembre ou en janvier quand elles remontent de l’Afrique du Sud à la recherche de courants plus chauds. Partez faire un safari marin de Pelicant Point, sur la Walvis Bay… et dégustez huitres et langoustes à votre retour !

5. Les gorilles d’Ouganda

Espèce en voie d’extinction, les gorilles continuent de susciter la curiosité et l’attrait des amoureux de la nature. C’est en Ouganda que ces spécimens vous émerveilleront le plus.

A l’ouest du pays, dans le parc national quasi impénétrable de Bwindi, se concentrent près de 300 gorilles, soit la moitié de la population restante. Composé de jungle et de montagnes, le parc est le terrain de jeu idéal pour ces primates. Le parc restant vaste, les gorilles profitent de cette liberté… les safaris d’observation n’en sont que plus palpitants ! Le Mgahinga Gorilla National Park a également été construit pour protéger ces gorilles des montagnes ainsi que les singes dorés, introuvables en Europe.

Véritables chasses aux trésors naturelles, vous effectuerez un trek allant de 2 à 8 heures pour apercevoir ces impressionnants mammifères. Privilégiez la saison sèche, c’est-à-dire de décembre à mars ou de juin à septembre pour faciliter vos chances de les voir !

Bien entendu, cela reste un court éventail. Les possibilités de safaris en Afrique sont presque infinies. A cheval, à pied et en 4×4, par les airs ou sur l’eau, chaque safari est unique et vous fera découvrir des scènes naturelles exceptionnelles. Depuis 25 ans, nous proposons des safaris entièrement façonnables sur mesure pour réaliser ensemble les rêves qui vous animent.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, note : 4,33 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

wpDiscuz