Le parc Kakadu : voyage entre nature et culture

Ce n’est pas un secret : dans ce gigantesque pays qu’est l’Australie, Dame Nature a été très généreuse. Et elle a semblé particulièrement bienveillante dans le Top End, cette région encore sauvage située au nord du pays. Entre forêts tropicales et désert, se cache un véritable bijou naturel, mais aussi et on le sait moins, culturel : le parc national de Kakadu ! Classé sur la liste de l’Unesco, c’est un vivier pour animaux  tout en étant une terre d’accueil pour l’Homme depuis plus de 40 000 ans…

Partons à la découverte de ce lieu australien totalement extraordinaire où la vie est en abondance.

L’eau comme reine incontestée du parc Kakadu

La superficie du parc avoisine les 20 000 km2 carrés. Cela fait de lui le plus grand d’Australie. Mais ce n’est pas sa seule particularité. En effet, Kakadu renferme la presque totalité des paysages australiens et son territoire est principalement composé d’eau. C’est de là que tient sa principale force puisque de l’eau fait jaillir la vie.

D’où vient cette abondance d’eau, nous direz-vous ? Elle est issue d’un phénomène naturel propre aux lieux. Durant la mousson, le plateau de la Terre d’Arhem – au Nord-Est – déverse annuellement  un véritable torrent sur la plaine. Tout le parc se transforme en un lac géant et les trois grandes rivières « Alligator » coulent à flots sur trois mètres de profondeur. A l’inverse, les billabongs se forment lors de la saison sèche dans les bras morts des rivières. Les animaux s’y regroupent alors.

Au milieu des mangroves et des chutes d’eau, vous pourrez retrouver une faune extrêmement diversifiée. C’est peu de le dire entre buffles, cochons sauvages, oiseaux, serpents, poissons, « salties », crocodiles marins de 5 mètres de long, insectes en tout genre…

Crocodile dans la Yellow River

Un lieu culturel depuis des millénaires

L’eau ainsi que la présence animale ont certainement contribué à l’activité de l’Homme dans cette zone depuis des dizaines de milliers d’années. Les chercheurs l’affirment : Kakadu est habité sans discontinuité depuis plus de 40 000 ans.  Des vestiges appartenant à des chasseurs de la période néolithique ont en effet été retrouvées.  On peut y découvrir aussi des traces de la présence des aborigènes jusqu’au XXème siècle. Il est possible d’ailleurs de retracer l’évolution des techniques de pêche et de chasse grâce aux nombreuses peintures rupestres laissées par l’homme au fil des siècles…  Pour les visiteurs, de véritables histoires sont à lire sur les parois rocheuses qui ornent le parc.

Non seulement le parc national de Kakadu plaira aux amateurs de nature mais c’est aussi un lieu essentiel pour tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’art aborigène et à la culture australienne.

Peinture rupestre australienne

Comment l’explorer ?

Sans hésitation, le bateau est le moyen privilégié pour explorer le parc. Vous passerez plus facilement entre les mangroves et pourrez approcher plus facilement les animaux.  Lors de votre séjour dans le parc Kakadu, nous vous conseillons une petite croisière sur la Yellow River un affluent de la South River Alligator. L’activité parfaite pour l’observation des animaux en particulier les crocodiles.

Pour avoir un meilleur aperçu sur la totalité du parc, nous vous conseillons de prendre de la hauteur en hélicoptère ou en petit avion. Vous pourrez mieux admirer les célèbres chutes d’eau de Twin Falls et Jim Jim Falls, toutes deux inscrites au Patrimoine mondial.

Il est bien sûr possible d’explorer les lieux à pied mais vous ne verrez pas grand-chose en restant en bas. Faites l’ascension du mont Ubirr. Vous aurez alors un splendide panorama sur les marécages alentours. Profitez-en pour admirer le lever ou le coucher du soleil…

Quelle est la meilleure période pour s’y rendre ?

Dans cette partie de l’Australie, la saison sèche est de mai à octobre. C’est la période la plus adaptée si vous souhaitez admirer l’ensemble des sites. Sachez toutefois que la période de mousson, de novembre à avril, reste convenable pour une visite. Le parc est magnifique mais l’humidité y est intense… Quoi que vous choisissiez, nous vous conseillons d’explorer le parc à l’aube ou au crépuscule pour être sûr d’observer la vie animalière.

En tant que créateur de voyages sur-mesure, Meltour vous emmène sur les plus beaux endroits de la planète. Consultez notre suggestion de circuit qui vous emmènera voir les beautés du Top End : le parc Kakadu bien sûr mais aussi le parc national de Litchfield, autre merveille de la nature australienne.

Réagissez sur cet article
Un commentaire sur “Le parc Kakadu : voyage entre nature et culture
  1. Brunehilde & Gildas

    Un article qui condense bien le parc national Kakadu. Pour notre part, nous y sommes restés une semaine et on aurait pu rester plus longtemps! Une formidable expérience qui pourtant n’est oas toujours apprécié par tous les voyageurs. Étrange!

Les commentaires sont fermés.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...