Tout savoir sur la réserve Masai Mara

Un safari au Kenya, c’est un rêve pour les petits. Mais aussi pour les grands qui n‘ont pas encore eu la chance de le réaliser. Et quel meilleur endroit que la réserve Masai Mara pour devenir, l’espace de quelques jours, un aventurier. D’une beauté saisissante, cette réserve nationale au Sud-Ouest du Kenya est sans aucun doute un parc emblématique en Afrique. 1 510 km2 de pur plaisir pour les amoureux de la nature sauvage. Elle est d’ailleurs la prolongation d’un autre parc africain très célèbre. Celui de Serengeti en Tanzanie.

Ce n’est pas pour rien que les dessinateurs du Roi Lion s’en sont d’ailleurs inspirés pour créer leur célèbre film d’animation. Cette semaine, nous vous emmenons en voyage à la découverte de la réserve Masai Mara, l’incontournable du voyage au Kenya.

Plaines du Masai Mara

Bienvenue en territoire Masai

Un petit mot pour commencer sur les caractéristiques de la réserve nationale du Masai Mara. Certes plus petit que son voisin de Tanzanie, cette réserve animalière correspond tout de même à 15 fois la surface de Paris. Elle est divisée en plusieurs zones dont Ngama Hills à l’Est, les falaises d’Oloolo à l’Ouest, le triangle de Mara et l’aire centrale disposant de vastes plaines.

La réserve Masai Mara est, comme son nom l’indique, le territoire du peuple Masaï. Cette ethnie partage une langue et une organisation sous forme de clan. À l’origine, ces hommes ont longé le Nil pour s’installer dans les hauts plateaux de l’Afrique de l’Est.

Conservant leurs traditions, les Masaï continuent de vivre en symbiose avec la faune locale. Le bétail et les légumes cultivés correspondent à la base de l’alimentation Masaï. Ces derniers logent dans des huttes encerclées par des haies qui leur servent de défense.

guerriers Masai

À la découverte d’une faune sauvage abondante

Parce qu’il s’agit de la principale raison d’une découverte de la réserve Masai Mara, quels animaux peut-on y voir ?

Tout d’abord, ces plaines accueillent une grande variété d’herbivores : buffles, gnous, zèbres, impala, gazelle de Grant… Evidemment, les très recherchés animaux du Big Five dont le lion, l’éléphant, le rhinocéros ou encore le léopard sont aussi présents dans la réserve.

Mais vous ne découvrirez pas ces mammifères au même endroit. Ils sont en effet dispersés naturellement en fonction de leurs écosystèmes respectifs. Dans la réserve Masai Mara, on est très loin de la photo de famille comme au couronnement de Simba.

Par nature, ces herbivores sont la cible de nombreux prédateurs qui vivent aussi dans la réserve Masai Mara. Vous aurez alors la chance d’observer un grand félin ou un autre carnivore aux dents acérées. Vous pourrez admirer lion ou un guépard que vous rencontrerez – d’assez loin – sur les pistes en safari photo.

Chaque année, les migrations dans la réserve Masai Mara offrent un spectacle inoubliable pour les visiteurs. Après la saison des pluies, les grands herbivores partent à la conquête de pâturages verdoyants. Ils quittent alors le Serengeti pour, atteindre après plusieurs semaines de marche, la réserve Masai Mara. Zèbres, gnous et antilopes s’y établissent ainsi d’août à Octobre. Avant de reprendre leur périple vers le sud afin de donner naissance à leur progéniture. Sachez aussi que 450 espèces d’oiseaux survolent ces lieux pour le plus grand bonheur des ornithologues.

Quand partir à la réserve Masai Mara ?

Comme vous le savez maintenant, juillet et août sont les mois à privilégier pour assister à la migration. Mais vous pourrez aussi vous y rendre en début d’année, entre janvier et mars. Cette période correspond à une température agréable, entre 26°C et 28°C.

La saison des pluies qui s’étend d’avril à juin n’est cependant pas à négliger. En effet, les averses ne sont pas torrentielles. Le safari prend alors une autre dimension. Les couleurs et le paysage dressent un nouveau tableau de la réserve Masai Mara. Les animaux sont aussi plus éparpillés puisqu’ils ne se rassemblent plus autour des points d’eau. Surtout, sur un plan pratique, le prix est plus attractif et les visiteurs moins nombreux durant cette période.

Guépard du Masai Mara

Comment circuler dans la réserve ?

En partant de Nairobi, vous traversez la Vallée du Rift pour atteindre la réserve. Les 280 kilomètres qui séparent la capitale du parc vous prendront environ 5h de route. Une fois arrivé, vous choisirez l’une des 6 portes d’accès : Oloololo Gate et Musiara Gate au Nord, Talek Gate et Sekenani Gate à l’Est, Ololaimutia Gate et Sand River Gate au Sud. Mais pour accéder plus rapidement à la réserve, sachez que des vols de 45 minutes sont possibles au départ de la capitale kenyane Nairobi.

La reserve Masai Mara ne se fait qu’en voiture. C’est donc à bord de véhicules 4×4 que vous parcourrez des sentiers sinueux à la recherche des célébrités du parc. Laissez-vous ensuite guider par votre guide.

Attention. Les pluies qui s’abattent sur le pays en Avril et Mai rendent certaines portions du parcours infranchissables.

Pour prolonger l’aventure safari jusqu’au bout de la nuit

Votre journée a été riche en émotions et vous souhaitez maintenant vous détendre avant de repartir sur les traces des Big Five. Alors quand bien même la journée touche à sa fin, l’aventure continue ! Vous avez dans la reserve Masaï Mara un large choix d’hébergements. Du plus rudimentaire au plus luxueux.

Le Riverside Campsite s’adresse à ceux qui souhaite vivre l’aventure jusqu’au bout. Ici, l’hébergement est sommaire mais les services de bases sont disponibles (eau courante, toilettes, douches). Il est autorisé dans certaines zones d’allumer un feu de camp. Sous le ciel Kenyan, vous pourrez alors compter les étoiles.

Dormir dans une tente ? D’accord, mais pas sans confort. Optez  alors pour Mara Simba Lodge. Ce camp de charme est en harmonie avec la nature qui l’entoure. De votre chambre ou votre terrasse, vous observerez les crocodiles qui se prélassent dans la rivière.

Enfin, si vous êtes amateur de lit moelleux, de fines décorations et de services sur mesure, Olare Mara Kempinski est pour vous. Les tentes perchées sur une plate-forme en bois offre une vue imprenable sur le désert. Les chambres et suites disponibles sont tout simplement magnifiques. Spacieuses et dans un style colonial, elles sauront parfaire votre safari dans la savane.

Plaines du Masai Mara

Nos derniers conseils avant le départ

Comme vous le savez désormais, le mois d’août est à privilégier si vous souhaitez assister à la migration. Précisons cependant que le nombre de touristes est important compte tenu de la popularité dans le monde entier de la Masai Mara national reserve.

Si vous partez de Nairobi, n’hésitez pas à faire halte à Narok. A mi-chemin du parc, cette ville animée est composée de rues bondées d’étals et de petits magasins. S’il vous reste un peu de temps, arrêtez-vous à la Grande Mosquée, l’une des plus belles du pays.

Si vous ne deviez emmener qu’une chose ? Votre appareil photo bien sûr. Vous vous apprêtez à vivre une expérience unique. Vous ne regardez plus un documentaire télévisé. Vous y êtes ! Et sur le point d’immortaliser des scènes de la vie sauvage comme un troupeau de zèbres se désaltérant. Ou des hyènes tachetées affamées finissant la carcasse d’un gnou.

Côté vêtements, optez pour une tenue ample et des couleurs neutres pour votre voyage safari à la réserve Masai Mara. Enfin, pour votre confort, chapeaux, lunettes et protection solaire seront aussi à mettre dans votre sac de voyage.

Réagissez sur cet article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...