Voyage sur le lac Titicaca

Le lac de tous les records ! Malgré un nom à faire rire les plus petits, le lac Titicaca est surtout connu pour ses dimensions impressionnantes. Il représente la plus haute surface navigable du monde et le plus grand lac d’Amérique du Sud avec ses 8372 m2. À titre d’exemple, sa surface est 15 fois plus grande que le lac Léman en Suisse. Situé à 3810 mètres d’altitude, avec une profondeur maximale de 450 mètres, le lac Titicaca, au cœur de la Cordillère des Andes, en impose !

Appartenant pour moitié au Pérou et à la Bolivie, Titicaca a su préserver son authenticité malgré ses attraits touristiques. La gentillesse et l’hospitalité des différents habitants des lieux valent à elles seules le détour. Entre légendes, traditions et nature, le lac Titicaca est une étape indispensable au cours de votre voyage en Amérique du Sud.

Embarquons maintenant pour un formidable voyage sur le lac Titicaca…

Copacabana en Bolivie sur les rives du lac Titicaca

Quelques mots sur son histoire…

« Titicaca », voilà un nom bien étrange… En fait, il signifie en aymara  « le lac des pumas de pierre ». Ce nom aurait été donné suite à de nombreuses légendes. L’une d’entre elle – pour nous la plus belle – raconte que les dieux des montagnes, les Apus ont envoyé sur terre des pumas pour punir les hommes qui leur avaient désobéis. Tous les humains furent dévorés sauf deux. Devant cette tragédie, le Dieu Soleil se mit à pleurer toutes les larmes de son corps. Ses larmes furent si abondantes que la vallée entière fût recouverte. Les pumas moururent noyés et se changèrent en statue de pierre. C’est de cette histoire que découlerait le lac Titicaca.

Il n’y a pas que des statues de pierre au fond du lac. Titicaca renfermerait en effet des trésors d’une valeur inestimable. Un collier en or fût trouvé par des explorateurs. Quelques années plus tard, des explorateurs anglais trouvèrent un bloc de pierre taillée, ce dernier laisse ainsi présager que le lac aurait submergé une ville. Mais si vous voulez vous lancez à la recherche des trésors sous-marins de Titicaca, gardez à l’esprit que l’eau est en moyenne à 10°C !

Au sein même du lac, c’est toute une vie au fil de l’eau qui s’organise. Dans la plupart des îles, oubliez électricité, routes et hôtels de luxe ! Malgré les nombreux touristes, les habitants de Titicaca ont su garder de leurs traditions et continuent de les perpétuer de nos jours. Partons maintenant pour une croisière à la découvertes de ses plus belles îles.

Archipel d'Uros au Pérou

Embarquez pour une croisière d’île en île

Vous ne pourrez pas échapper au bateau à Titicaca. Durant votre voyage en Bolivie ou au Pérou, c’est le transport obligé pour visiter les différentes îles du lac. Beaucoup d’entre eux ont la particularité de voguer lentement, très lentement… Vous aurez alors tout le temps nécessaire pour admirer la magnifique vue du lac ! D’où partir ? Côté Bolivie, vous pourrez partir au départ de Copacabana (non pas la plage du Brésil mais bien la ville de Bolivie). Depuis le Pérou, le départ s’effectue à partir de Puno.

Vous naviguerez ainsi d’île en île. Le circuit classique correspond à un tour des îles principales : îles flottantes d’Uros, île d’Amantani, de Taquile et du Soleil. Cependant, vous trouverez dans les ports de Puno et de Copacabana des bateaux faisant la navette sur les îles que vous souhaitez.

L’île de Taquile

Zoom sur l’île de Taquile tout d’abord. À 3 heures de bateau de Puno, vous pourrez profiter de ses 6 km² qui réservent de nombreuses surprises. Vous découvrirez un mode de vie unique en son genre. Ici, le travail est collectif. Les femmes filent la laine et les hommes tricotent. Les habitants s’organisent entre eux pour accueillir les voyageurs chez eux. C’est une expérience humaine que vous ne vivrez nulle part ailleurs !

Et si vous avez la chance de faire ce voyage fin juillet, ne loupez pas la fête des moissons, du 25 au 31 juillet. Les habitants y revêtissent leurs plus belles tenues, et les chefs des différentes communautés de Titicaca se réunissent. Le tout en musique et dans la bonne humeur. C’est une immersion inédite dans la culture péruvienne.

Les îles Uros

Partons maintenant à la découverte des îles flottantes d’Uros. Des îles flottantes ? Non, non ce n’est pas une blague. Les îles sont artificielles et constituées uniquement de roseaux. Ses habitants, les indiens Uros, venaient du nord du Chili. Aujourd’hui, ce peuple a disparu et ce sont les Aymaras qui habitent l’île. Aussi appelé « les génies du roseau », ils construisent leur îles grâce aux racines de plantes aquatiques auxquelles ils fixent les roseaux.  Plusieurs centaines de personnes vivent principalement de la pêche sur plus de 60 « fausses » îles.

L’île Amantani

Amantani est beaucoup moins touristiques que ses grandes sœurs. Elle n’en est pas moins splendide cela dit ! Là encore les paysages vous étonneront, on compare souvent cette île à l’ « Irlande de l’Amérique du Sud ». Rendez-vous sur le sommet de l’île qui culmine à 4000 mètres d’altitude.  De là-haut, vous surplomberez le lac et aurez une vue à couper le souffle.

L’île du Soleil

Terminons notre visite du lac Titicaca par une visite de l’île du Soleil (Isla del Sol). S’il y avait un classement de l’authenticité des différentes îles du lac à faire, Isla del Sol serait classée numéro un. Ici pas d’eau courante. Pour se doucher les habitants vont chercher l’eau à la source. Vous pourrez grimper jusqu’aux ruines du palais de Pilkokaina, joyaux de l’archéologie péruvienne. La vue d’en haut est encore une fois, tout simplement magique !

Il y a tellement de choses à voir… Aux abords du lac, notamment, ne manquez pas le complexe archéologique de Sillustrani. Des tours de pierre circulaire abritent les cendres des défunts. Certaines de ces tours mesurent plus de 12 mètres. Un musée abritent des merveilles de la culture Colla, Tiahuanaco et Inca.

Enfin, pour terminer votre séjour à Titicaca en beauté, il vous reste une chose à faire : admirer le coucher de soleil en dégustant un verre d’un rafraichissant Pisco Sour. On vous donne la recette en attendant votre départ : une tasse de jus de citron, une tasse de sucre, trois tasses de pisco, de la glace et quelques gouttes d’Angostrura.

Ile flottante d'Uros

Comment et quand voyager au lac Titicaca ?

Au départ de La Paz, côté Bolivie, de nombreux bus assurent la liaison jusqu’au lac Titicaca. Ils sont accessibles depuis la plaza Tomas Katari. Côté Pérou, l’aéroport de Juliana garantit un accès direct au lac. Ce dernier, n’est situé qu’à 45 kilomètres du lac. Vous pourrez ensuite rejoindre Titicaca avec un bus, taxi ou encore des navettes.

Le passage entre le Pérou et la Bolivie est relativement facile. Vous risquez juste de perdre un peu de temps en formalités diverses. Et n’oubliez pas, la monnaie n’est plus la même de l’autre côté de la frontière !

Enfin quelques mots sur le climat autour du Lac Titicaca. Sachez qu’il est relativement froid et sec. Si vous le visitez entre novembre et mars, sachez qu’il neige très fréquemment durant cette période. L’époque de l’année la plus préconisée pour visiter le lac Titicaca est d’avril à septembre.

Pour faire créer votre itinéraire à la carte incluant un voyage au lac Titicaca, consultez nos circuits sur mesure au Pérou ou contactez directement Yann, notre spécialiste de la destination, pour lui faire part de votre projet.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de vote)
Loading...

Laisser un commentaire

wpDiscuz